La dépendance affective : comment s’en sortir ?

La dépendance affective est un sentiment de vide que nous ressentons en permanence à l’intérieur de nous et un besoin incessant de vouloir que notre partenaire, une personne extérieure nous comble. C’est un besoin d’amour constant , un besoin d’attention, de valorisation, de reconnaissance. Elle provient d’un sentiment d’abandon qui tire son origine souvent dans  notre enfance. La personne dépendante a parfois vécu des situations dans lesquelles elle ne s’est pas sentie acceptée, aimée  et reconnue à sa juste valeur.
Exemple : un parent qui dévalorise, critique sans cesse l’enfant, ou alors un parent qui compare l’enfant à ses autres frères et sœurs.

Cette dévalorisation fréquente pousse l’enfant à vouloir être parfait à tout prix, par peur de se faire rejeter.
Cette manière de se construire va influencer l’enfant et adulte il cherchera toujours la reconnaissance et l’amour de l’autre. Il aura une peur constante de ne pas être aimé et surtout la peur d’être à nouveau quitter dans ces relations.

Les signes qui montrent qu’une personne est dépendante affective

– La peur d’être seul : pour un dépendant affectif la solitude est associée tout de suite à l’abandon. C’est une personne qui cherchera toujours à être en relation. Ce sont des personnes qui vont toujours passer d’une relation à l’autre car elles ont toujours l’impression qu’elles ne peuvent pas y arriver seules.

– La peur du regard des autres : pour un dépendant affectif, le regard des autres signifie qu’il va être jugé, observé sur ce qu’il est. Cela le terrorise car il a toujours l’image de son parent qui passait son temps à lui dire « tu n’es pas ASSEZ BIEN »

– Une incapacité à accepter des situations : la personne dépendante affective ne va jamais accepter les situations.
Exemple: si un dépendant affectif rencontre un partenaire qui ne lui correspond pas, le dépendant va tout faire pour forcer la relation et espérer que son partenaire va changer. Elle va s’épuiser à vouloir changer son partenaire, donc changer la situation à tout prix.

Cela provient du fait que dans son enfance, le dépendant était convaincu que ses efforts multiples vis à vis du parent auprès il se sentait rejeté, allaient pouvoir changer la situation. Le dépendant n’a jamais accepté la réalité, c’est pour cela qu’étant adulte, il continue à vouloir chercher dans une relation l’amour qu’il n’a pas eu.
Exemple : Lors d’une rupture amoureuse, la personne dépendante peut devenir harcelante auprès de son partenaire, car cela lui rappelle son abandon.

L’idéalisation d’une relation ou d’un partenaire : la personne dépendante va très vite s’emballer dès le début d’une relation, elle aura tendance à se projeter trop vite, et à se donner, corps, âme et esprit

– Jouer le rôle de sauveur : la personne dépendante affective va attirer des partenaires problématiques, qui ne sont pas disponibles ou des personnes instables. Cela est un moyen pour le dépendant affectif de sentir que son partenaire ne va pas lui échapper. Le dépendant affectif a besoin de se sentir indispensable et peut même devenir très contrôlant vis à vis de son partenaire. La personne dépendante affective a senti dans son enfance qu’elle avait besoin qu’on vienne la sauver, et c’est donc pour cela qu’elle veut sauver son partenaire, en réalité derrière cette envie de sauver son partenaire, se cache une envie de se sauver elle même.

– Nier ses besoins: la personne dépendante, va nier ses besoins, son identité pour plaire à son partenaire. C’est une personne qui va se sacrifier en permanence pour les autres. Ce sont des personnes qui se plaignent souvent, et aiment faire « les victimes » mais en réalité ce rôle de victime permet au dépendant d’attirer la pitié des autres à son égard.

Comment sortir de la dépendance affective ?

– Apprendre à s’aimer dans son propre regard : il est important pour se libérer de la dépendance affective d’apprendre à reconnaître notre valeur dans notre propre regard. Cela peut passer par la reconnaissance de notre valeur sur cette terre. Le fait que nous existons, veut dire que nous avons une valeur dans la création, donc avant de chercher notre valeur chez l’autre, reconnaissons notre place au sein de l’univers, et notre importance.

Devenir une mère envers vous-même : une mère protège son enfant, l’encourage, le valorise et le met dans un environnement sain. Le dépendant affectif doit apprendre à devenir une mère pour lui ou pour elle. Il doit s’encourager, se valoriser, s’autoriser à être avec des personnes saines.

Comprendre que l’autre ne pourra jamais nous guérir : le dépendant affectif doit prendre la responsabilité de sa vie et décider de guérir de ses blessures intérieures. Une relation n’est pas faite pour combler le vide en nous.

 Passer en priorité : le dépendant affectif doit apprendre à penser à lui au quotidien, pour créer progressivement un courant intérieur qui se ressentira comme une sorte de renaissance.

Se donner le meilleur comme vous le donneriez aux autres : se cuisiner un bon repas, aller faire les magasins, se faire masser….

Élargir ses sources de bonheur et ne pas être concentré que sur une source : quand on est dépendant affectif, notre relation amoureuse est le centre de notre vie, pour s’en sortir il faut donc avoir une autre source de bonheur que notre partenaire. Exemple : faire la liste de ce que vous aimez et se donner des défis chaque semaine, faire quelque chose que vous aimez.

S’autoriser des moments de solitude : comprendre que la solitude n’est pas un abandon ou un isolement mais un moment de vous connaitre en profondeur, pour identifier et connaître vos besoins.

– Faire des affirmations positives : il faut comprendre que pour vous libérer de la dépendance affective, vous devez vous défaire de vos croyances négatives comme : « je ne suis pas capable », « je ne mérite pas l’amour », « je suis nulle, mon partenaire va me quitter » et les remplacer mais au contraire les remplacer par des croyances positives « je m’aime », « je suis capable », « je mérite l’amour », « je m’autorise à recevoir un partenaire qui m’aime et me respecte », « je décide de me rendre heureuse », « j’ai le droit au bonheur »

Pour vaincre la dépendance affective, il faut décider de devenir responsable soi même de son bonheur, prendre la décision de s’aimer dans son propre regard et de reconnaître notre valeur et devenir notre principale source d’amour.

« Nous devons être la seule personne à pouvoir nous donner de l’amour, dans le sens que notre bonheur ne soit pas dépendant de quelqu’un d’autre »

Cet article vous a plu ? Alors n’hésitez pas à le partager.

Gaëlle Tape

Coach spécialisée dans les relations abusives et la dépendance affective, j'accompagne des femmes depuis 3 ans à sortir des relations abusives. J'ai découvert ma mission de vie après avoir été en couple 4 ans avec un pervers narcissique. Cette histoire je la raconte dans mon livre intitulé "Rebâtir sur la ruine". J'organise également des ateliers.

Gaëlle Tape
A propos Gaëlle Tape 1 Article
Coach spécialisée dans les relations abusives et la dépendance affective, j'accompagne des femmes depuis 3 ans à sortir des relations abusives. J'ai découvert ma mission de vie après avoir été en couple 4 ans avec un pervers narcissique. Cette histoire je la raconte dans mon livre intitulé "Rebâtir sur la ruine". J'organise également des ateliers.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*