7 clés pour exprimer efficacement un reproche ou un désaccord

Dans la gestion de vos relations, il arrivera que vous ne soyez pas toujours d’accord avec certains comportements de vos interlocuteurs ou encore de votre entourage plus ou moins proche. Vous ferez parfois face à des comportements qui vous gênent et qui risquent de se reproduire dans le futur si vous ne réagissez pas maintenant. Comment donc exprimer votre désaccord sans mépriser ou blesser l’autre ? S’il est vrai que la démarche peut parfois être difficile, il existe néanmoins des techniques qui peuvent vous faciliter la vie et vous aider à régler vos problèmes relationnels de façon directe, franche et sage.

Voyons ensemble 7 clés pour exprimer efficacement votre désaccord.

1. NE FAITES PAS DE REPROCHES EN PUBLIC

Il est important de toujours manifester de l’empathie lorsqu’on est dans des situations de règlements de problèmes relationnels. Vous n’apprécierez sûrement pas que votre manager vous fasse des reproches devant tous vos collègues ou encore que votre mari ou femme vous réprimande devant vos enfants ? Alors ne faites pas aux autres ce que vous n’aimerez pas qu’on vous fasse.

Si vous avez une remarque ou un reproche à faire, attendez d’être seul avec la personne concernée. Ainsi vous l’aiderez à ne pas perdre la face devant les autres et vous préserverez ainsi sa dignité, sa crédibilité et ménagerez accessoirement son égo, surtout si c’est un homme.

 2. N’EXPRIMEZ JAMAIS DE REPROCHES QUAND VOUS ETES EN COLÈRE

Il n’y a rien de pire que la colère lorsqu’on exprime un mécontentement ou un reproche. Attendez d’être au calme avant de dire à l’autre ce que vous avez sur le cœur. En fait lorsque vous êtes en colère, votre interlocuteur aura tendance à ne pas se concentrer sur le contenu de votre message mais retiendra plutôt votre caractère agressif. Un livre très ancien nous donne un excellent conseil face à la colère : 

« Si vous vous mettez en colère, ne péchez point ; que le soleil ne se couche pas sur cotre colère »Ephésiens 4 : 26

Vous l’avez bien compris, il peut arriver que vous vous mettiez en colère mais elle ne doit jamais prendre le dessus ! Vous devez toujours vous ressaisir pour éviter ses effets négatifs et vous assurer ainsi de construire et de maintenir de bonnes relations avec votre entourage, autant que cela dépende de vous en tout cas.

 3. FORMULEZ UN SEUL REPROCHE A LA FOIS

 Ne dressez pas un inventaire de reproches, n’ouvrez pas non plus un catalogue de remarques sur tout ce qui vous gêne chez votre interlocuteur. Si vous procédez ainsi, vous risquerez de l’accabler et vous ne l’aiderez pas à corriger ce qui ne va pas. Allez-y par étapes, ne mélangez pas tout ! Examinez une situation S et faites ressortir votre reproche en étant factuel sur les remarques que vous faites. N’hésitez pas à donner des exemples concrets pour resituer le contexte à votre interlocuteur, lui permettre de se remémorer ce qui s’est passé et de lui donner éventuellement l’opportunité de s’expliquer. Si vous agissez ainsi avec méthode, vous parviendrez plus facilement à faire comprendre à votre interlocuteur ce qui vous dérange dans son comportement.

 4. SOYEZ TOUJOURS BREF, PRÉCIS ET CONCIS

Plus un reproche est précis moins il laisse place aux malentendus et autres sortes d’interprétations. Il faut donc faire preuve de précision et de concision tout en étant bref et ferme dans vos propos. Veillez également à y mettre une dose de courtoisie. Elle aidera à faire passer le message à votre interlocuteur. N’oubliez pas le vieil adage qui dit : « Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour le dire viennent aisément ». Apprenez donc dès aujourd’hui à formuler de façon synthétique tout reproche que vous souhaitez faire à l’autre. Ceci sera bénéfique aussi bien pour vous que pour l’autre.

5. SOYEZ OUVERT ET RECHERCHEZ TOUJOURS LE DIALOGUE

Bien que vous soyez dans une posture de « revendication » dans la mesure où vous souhaitez corriger une situation gênante, il est important de prendre le temps d’écouter l’autre, lui laisser exprimer son point de vue et savoir rebondir en vous exprimant de nouveau pour appuyer votre propos : « Je comprends ce que tu veux dire…mais je tiens à souligner… » Ecouter et être ouvert au dialogue valorise l’autre et minimise sa propension à se braquer.

6. SOYEZ PATIENT ET COMPATISSANT

Lorsque vous faites un reproche, l’autre peut se sentir agressé, mal à l’aise, honteux ou encore diminué. Faites donc preuve de patience et laissez-lui le temps de réfléchir. N’hésitez pas si vous jugez cela nécessaire de reporter la discussion à plus tard. C’est une marque de respect vis-à-vis de l’autre et cela lui donne également l’opportunité d’avoir un regard critique sur la situation et de se remettre éventuellement en question.

7. TERMINEZ TOUJOURS SUR UNE NOTE POSITIVE

En conclusion de l’expression d’un reproche ou d’un désaccord, soulignez l’intérêt pour vous d’avoir pu discuter du problème avec l’autre. Mettez en avant les effets positifs d’une telle démarche, notamment des relations plus authentiques, plus saines, plus stables et plus respectueuses des exigences de l’autre.

Vous avez à présent entre vos mains 7 clés qui vous aideront assurément à déverrouiller des situations qui commençaient à engendrer des incompréhensions et le mal-être dans vos relations. Mettez-les en pratique en commençant d’abord par des situations simples et évoluez ensuite au fur et à mesure vers des situations plus complexes.


Henri M. Missola – Fondateur de JEMEDEVELOPPE.COM

Auteur, Coach, Conférencier & Formateur, j’aide les hommes et les femmes à découvrir et développer leurs talents uniques et majeurs et à s’organiser efficacement pour se focaliser sur leurs passions, décupler leurs résultats et propulser leur vie vers de nouveaux sommets.

Retrouvez-moi sur mon site, sur Facebook, sur YouTube et sur Soundcloud

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*