4 choses essentielles pour bâtir une relation d’amitié forte

Que nous le voulions ou non, nos relations nous influencent et nous affectent d’une manière ou d’une autre. C’est la raison pour laquelle il est donc important de chercher à s’entourer des bonnes (et non pas parfaites !) personnes, de ces amis qui vont nous aiguiser, avoir notre meilleur intérêt à coeur et nous bénir chaque jour par leur soutien, leur attitude, leur comportement et leurs conseils.

À une certaine époque je n’avais aucun critère en amour ou en amitié. Je prenais et j’acceptais tout ce qui se présentait à moi. Certains appelleraient ça de la naïveté; j’appelle ça une absence de standards. Je suis d’accord que certaines relations se créent naturellement: on se rencontre par « hasard », on se découvre des choses en commun, on passe du temps ensemble et on finit par s’appeler des ami(e)s. Dans tous les cas, nos relations doivent grandir et pour ce faire, cela prend des bonnes intentions et des efforts des deux côtés. L’amitié (comme l’amour!) est une décision.

En gagnant en maturité, j’ai compris qu’un véritable ami ce n’est pas la personne avec qui on va se tenir « par défaut ». Vous serez d’accord avec moi qu’il y a des personnes avec qui on se tient par défaut, parce qu’on a pas trouvé mieux, parce qu’on est tombé dans le confort d’un groupe quelconque, parce qu’on s’est retrouvé dans un certain cadre et que bien sûr dans ce cadre on a rencontré des personnes ayant des intérêts communs. Par exemple, si je rencontre des personnes en boîte de nuit et qu’on discute un peu, on danse ensemble, on prend un verre, j’aurais tendance à m’associer avec ces personnes parce qu’on se retrouve souvent dans ce cadre. La plupart du temps, on va continuer à se parler ou à se voir par rapport à ce cadre prédéfini. On ira dans des chillings ensemble, prendre l’apéro, faire la bringue, etc. Cependant, quand vient le temps de se confier, quand les problèmes nous rattrapent, est-ce que c’est vraiment vers ces personnes qu’on va se tourner ? N’allons-nous pas plutôt courir vers les personnes qui ont fait leur preuves dans notre entourage, les personnes qui ont notre back, comme on dit ? Bien entendu, il y a toujours des exceptions pour confirmer la règle. Le plus souvent, les relations vont s’effriter lorsque l’intérêt que l’on a n’est plus commun. Du style, j’arrête d’aller en boîte et de boire. Si les relations sont superficielles, elles ne dureront pas, car la fondation n’est pas là. Oui, nous devons bâtir nos amitiés sur des valeurs communes, mais aller en boîte ou prendre l’apéro (un exemple !) n’est pas une valeur. C’est une activité. C’est la seule chose qui nous unit et lorsque ça cesse, c’est ce qui nous séparera.

Notre nature nous pousse à nous associer avec les personnes qui nous ressemblent et qui nous aiment, ce qui est légitime. Même dans ces cas là, il est important de faire le tri dans notre entourage. Il y a les connaissances, les amis, les meilleurs amis (qui sont devenus des frères). De ce fait, il y a des personnes qu’on a tendance à appeler amis mais qui en réalité sont des connaissances à qui on s’est peut être ouvert trop vite. Ou alors, des amis à qui ont a donné la place de meilleurs amis, avec le temps; car ils ont prouvé qu’ils n’étaient pas là pour décorer ou pour prendre mais qu’ils étaient aussi là pour donner.

Il y a donc des personnes qu’on a assises sur le siège VIP de notre auditorium alors qu’elles étaient faites pour rester sur le balcon. Parfois un changement va se faire naturellement; une distance va se créer, sans qu’il n’y ai eu de problème. D’autres fois, une épreuve nous a séparés, ou nos valeurs communes ne sont plus communes. C’est la vie ! Si les liens d’amitié et la confiance ont vraiment été brisés, il faut pardonner et avancer. J’insiste là-dessus parce que très souvent, on essaye littéralement de forcer une relation d’amitié qui n’est pas ou qui n’est plus. On se force à se voir, à discuter, à faire des activités alors qu’en réalité, nos coeurs savent pertinemment que c’est fini et qu’il n’y aura jamais plus que ça. Apprends à discerner la saison dans laquelle tu te trouves. Il y a des amis qui restent pour une ou plusieurs saisons et d’autres pour la vie. Cela ne signifie pas que les amis d’une saison sont mauvais, non. Ça signifie juste que Dieu continue d’écrire l’histoire de ta vie et qu’ils n’en font plus partie. Leur chapitre a été clos, leur page a été tournée. De grâce, arrêtons de demeurer dans des relations saisonnières à cause de la solitude ou pour éviter des situations gênantes, alors qu’on sait très bien qu’elles ont fait leur temps. Au fil du temps, Dieu révèle toujours les véritables amis et…le reste. La décision de continuer ou d’arrêter par contre, nous appartient (et tout ce qui vient avec !).

Et quand je rencontre de nouvelles personnes alors ? Avant de s’engager dans une amitié (ou dans quoi que ce soit tout court), prenons le temps d’observer la personne. C’est vrai que cela peut enlever un zeste de spontanéité, mais c’est nécessaire. On ne veut pas ériger des murs incassables autour de notre coeur, par contre on ne veut pas non plus octroyer un accès facile à celui-ci. La clef ? Prier et demander à Dieu de véritables amis, qui seront avec toi contre vents et marées. C’est ce que j’ai fais après avoir beaucoup souffert dans mes relations passées. Que ce soit à cause du rejet (je voulais TELLEMENT avoir des amis et être aimée) ou simplement à cause de mon caractère, qui rendait le processus plus difficile. Dieu m’a donné les désirs de mon coeur et même au-delà. Il m’a permis de rencontrer des personnes merveilleuses, avec qui je m’aiguise et je grandis dans l’amour inconditionnel; Il m’apprend à regarder à leurs intérêts avant les miens. La confiance en amitié, c’est quelque chose qui se bâtit et qui grandit. J’ai appris que la véritable amitié c’est du sacrifice, et j’ai compris que je ne pouvais plus avoir des attentes irréalistes.

Voyons ensemble quelles sont ces 4 choses essentielles qui permettent de bâtir une relation d’amitié forte :

La réciprocité. À moins qu’on ne soit père/mère d’un nourrisson, aucune de nos relations ne doit être à sens unique. En effet, aucune relation ne peut aller loin sans réciprocité. L’amitié c’est pas 50/50, c’est 100/100. Si c’est constamment nous qui appelons, textons ou faisons un pas vers l’autre, c’est le signe qu’il n’y a pas de réciprocité et qu’il faut réévaluer la relation. Avant de crier au loup par contre, ce serait bien de communiquer avec la personne pour voir si on est sur la même longueur d’ondes. Parfois, ça peut être dû au fait que la personne vit certaines choses, qu’elle a des combats quelque part, et elle s’isole un peu, etc. Communiquons, prions pour elle, ne partons pas sans crier gare, quoi.

La transparence. J’aime ce mot, même si je ne l’ai pas toujours été ! La transparence est trop importante dans nos relations. Être soi-même avec nos amis, dire la vérité (avec amour !), donner son avis et ne pas dire ce que l’autre personne veut entendre, c’est signe d’une amitié sincère. Lorsque ces choses sont absentes, il y a une tendance à dissimuler, à penser des choses qu’on ne formule jamais (et donc à faire preuve d’hypocrisie…), à critiquer, à s’isoler. Par expérience, je peux dire que cela varie aussi d’une personne à une autre, car on n’a pas nécessairement la même relation avec tous ceux qui nous entourent. Donc c’est quelque chose qui peut se développer avec le temps si on le désire vraiment. Ça demande beaucoup de sagesse.

La loyauté. Quelqu’un a dit un jour que la loyauté c’est d’être dévoué avec le coeur, même si on n’est pas toujours d’accord avec tout ce que la personne fait. Les synonymes de la loyauté sont : fidélité, dévouement, honnêteté, droiture… Donc, la loyauté implique une intégrité envers la personne. Un ami loyal, c’est un ami qui va couvrir nos fautes, qui ne permettra pas qu’on parle en mal de nous devant lui, même si on a tord ! Nous avons assez d’accusateurs, nous avons besoin d’avocats ! Est-ce que je peux dire lorsque j’observe mon entourage, que telle ou telle personne parle en bien de moi derrière moi ? Est-ce que j’en mettrais ma main au feu ? Est-ce que je suis moi-même un(e) ami(e) loyal(e) ? Mes ami(e)s, prions pour (avoir & être) des amis loyaux. C’est une très grande qualité, dans un monde où les gens sont comme des abeilles, à butiner de fleur en fleur, à changer constamment de relations. Un seul ami loyal vaut dix amis !

L’humilité. L’humilité est ESSENTIELLE pour qu’une relation, quelqu’en soit la nature, aille loin. Apprendre à demander pardon, à demander de l’aide, et à rechercher l’intérêt de l’autre avant le sien, ÇA c’est de l’humilité et c’est plus que nécessaire en amitié.

Je vous propose pour terminer des versets bibliques sur l’amitié (à méditer !)

Celui qui couvre une faute cherche l’amitié, et celui qui la rappelle en ses paroles divise les amis. (Proverbes 17:9)

L’ami aime en tout temps, et dans le malheur il se montre un frère. (Proverbes 17:17)

L’homme aux nombreux amis les a pour sa perte, mais il est tel ami plus attaché qu’un frère. (Proverbes 18:24)

Mieux vaut une réprimande ouverte qu’une amitié cachée… (Proverbes 17:5)

L’huile et les parfums réjouissent le coeur, Et les conseils affectueux d’un ami sont doux. (Proverbes 27:9)

Le fer aiguise le fer; ainsi un homme aiguise un autre homme. (Proverbes 27:17)

Beaucoup d’hommes vantent leur bonté mais un homme fidèle, qui le trouvera ? (Proverbes 20:6)

Je suis l’ami de tous ceux qui te craignent, et de ceux qui gardent tes ordonnances. (Psaumes 119:63)

Je prie que Dieu amène de véritables ami(e)s dans ta vie, qu’Il te fasse grâce au niveau relationnel, afin que tu puisse expérimenter l’épanouissement qu’Il a prévu pour toi. C’est Sa volonté que tu prospères à tous égards, et donc au niveau relationnel également. Je prie qu’Il te donne un discernement aiguisé dans le choix de tes amis, et dans l’accès que tu donnes à ton coeur; que tu laisses Sa parole renouveler tes pensées. Que tu sois transformée en un(e) ami(e) hors pair, de gloire en gloire, et que tu sois une bénédiction pour ton entourage.

 

Aurélie Nseme – Blogueuse chrétienne

Je suis une passionnée d’écriture et de médias et j’utilise ce don pour toucher les cœurs, en enseignant, en encourageant et en apportant un message de restauration à travers différents médias. Dieu a un cœur pour les femmes de cette génération, et  mon un rêve est que chacune d’entre elles découvre son identité en Christ et entre dans sa destinée.

Retrouvez-moi sur mon blog, sur Facebook et sur YouTube.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*