3 leviers CRUCIAUX pour décrocher un job à la hauteur de votre potentiel

Juste avant la sortie de mon livre « Décrochez le job de vos rêves en 5 rounds », j’ai évoqué le paramètre qui distingue les personnes qui font des choses remarquables : l’importance d’avoir une vision.

Avoir une vision est fondamental pour qui veut profiter pleinement de son potentiel. Afin que nous parlions le même langage, je vous propose de découvrir une définition très surprenante du principe de la vision.

En tant que coach emploi, ma vision est d’impacter 10 000 000 de chercheurs d’emploi dans la francophonie en 5 ans. Et je compte sur mon livre, mon blog, mes vidéos YouTube et mes pages Facebook pour atteindre — voire dépasser — cet objectif.

Comme vous venez de le constater, ma vision est précise, chiffrée, ambitieuse, motivante et surtout irréaliste pour la plupart des personnes qui l’entendent. Mais qu’importe, c’est ce qui la rend intéressante !

Mais attardons-nous à votre vision dans le secteur professionnel.

1. Définir la vision de votre job de rêve

Que vous soyez au chômage ou en poste, j’ai envie de vous challenger en vous posant une grande question : quel est le job de vos rêves ? Le job de vos rêves, c’est cet emploi qui exploite votre plein potentiel et qui vous permet de vous épanouir. En résumé, quelle est votre vision ?

Lorsque j’accompagne mes clients dans leur recherche d’emploi, je leur demande de me révéler leur vision.

Il y a 3 types de profils de personnes :

  • les personnes qui savent précisément ce qu’elles veulent ;
  • les personnes qui hésitent entre plusieurs pistes ;
  • les personnes qui ne savent pas du tout ce qu’elles veulent faire.

L’absence de vision provoque l’absence d’actions et/ou l’absence de stratégie. En effet, certains peuvent passer à l’action sans avoir de vision, mais leurs efforts sont vains puisqu’il n’y a ni direction ni destination définies.

Or, sans destination, le risque est grand de se perdre ou d’abandonner en chemin. La plupart du temps, une personne en recherche d’emploi qui sait ce qu’elle veut faire va me dire quelque chose qui ressemble à cela : « Je veux être manager ».

Je vous l’accorde, c’est mieux que rien, mais c’est encore beaucoup trop vague ! Entre un manager chez McDonalds et manager chez Apple, les enjeux, les possibilités et la stratégie à appliquer sont nécessairement différents !

« Je veux être manager » est donc trop vague, pour être une vision selon les critères que je vous ai proposés dans la vidéo plus haut (vision = précise, chiffrée, ambitieuse, motivante, irréaliste pour les autres).

Il est indispensable d’affiner votre vision. En revanche, si vous me dites : « Je veux être manager d’une équipe de 5 à 15 personnes, dans une entreprise qui évolue dans le secteur de l’automobile avec un salaire de 50 k€ par an », là, ça devient intéressant :).

Voici une formule qui peut vous aider à atteindre ce niveau de précision :

Je veux être [poste désiré] dans le [secteur], plus spécifiquement dans une entreprise [type/taille d’entreprise] qui vend [type de produit ou service] avec un salaire de [X€]

Nombreux sont ceux qui ont peur d’être précis. Certes, en augmentant la précision de votre la vision, vous limitez forcément les possibilités. Néanmoins, comprenez qu’en limitant les possibilités, vous augmentez de façon exponentielle l’efficacité de vos démarches !

2. L’image de l’escalier mental

Imaginez que votre vision représente la dernière marche d’un escalier. Avant d’y parvenir, admettons qu’il y ait 10 marches à gravir.

La seule question que vous devez vous poser aujourd’hui c’est « Quelle est la première marche ? ».

Par exemple, si vous voulez être ce manager qui évolue dans une entreprise du secteur automobile avec un salaire de 50 k€/an, quelle est votre première marche ?

  • Serait-ce de valider le niveau de salaire possible dans le marché ?
  • Serait-ce de comprendre les problématiques du secteur ?
  • Serait-ce de créer un réseau dans le secteur automobile
  • Serait-ce de suivre une formation ?
  • Serait-ce de rencontrer des personnes qui ont travaillé dans ce milieu ?
  • Serait-ce de faire une analyse de marché ?

Lorsque vous avez défini votre première marche, vous pouvez alors vous focaliser sur la suivante… puis la suivante… jusqu’à arriver à la dernière marche ! L’ensemble de ces marches, c’est votre stratégie, autrement dit, le plan de route vers la manifestation de votre vision.

3. Être prêt à payer le prix

Dans votre stratégie, il vous faudra à un moment ou à un autre inclure des éléments qui vous « coûteront » du temps ou de l’argent.

Et si vous observez les gens qui ont eu du succès au niveau professionnel, vous allez constater qu’ils ont su « payer le prix ». En effet, certaines marches de l’escalier mental vous pousseront à investir dans des livres, des coachings ou des formations.

Il y a une raison au fait que les personnes qui se distinguent  soient minoritaires par rapport à la plupart d’entre nous : la majorité d’entre nous préfère se débrouiller par elle-même pensant faire des économies. J’étais de ceux-là il y a quelques années. Par exemple, le fait de me passer des services d’un comptable me donnait l’illusion d’économiser 1500 € par an. En réalité, j’ai perdu plus de 3000 € à cause de mes erreurs et de mon ignorance.

Aujourd’hui, j’ai compris la leçon : Faire ses propres erreurs coûte toujours (beaucoup) plus cher que de bénéficier des conseils de ceux qui savent, même lorsque ce n’est pas gratuit.

Pour conclure, vous avez besoin d’une vision pour avancer. De votre vision découle la stratégie. La stratégie est composée de « marches » que vous devrez gravir avant d’arriver en haut de l’escalier.

Ayez la mentalité d’un investisseur et soyez prêt à payer le prix, en particulier si cela peut vous permettre d’atteindre vos objectifs plus rapidement. C’est ainsi que vous parviendrez à décrocher un job de rêve qui exploite votre potentiel dans toute sa mesure.

Je vous recommande mon livre « Décrochez le job de vos rêves en 5 rounds »  disponible sur Amazon et mon programme de coaching en ligne « Potentiel Job de Rêve » qui est disponible ici.

Bien punchement,

Uriel Megnassan

Souvent décrit comme « l’enfant terrible du coaching », j’accompagne dans leur projet les personnes qui veulent décrocher le job de leur rêve. Auteur du blog carrierepunch.com, je transmets également ma vision particulière de la recherche d’emploi dans les nombreuses conférences que j’anime.

Uriel Megnassan
A propos Uriel Megnassan 1 Article
Souvent décrit comme « l’enfant terrible du coaching », j’accompagne dans leur projet les personnes qui veulent décrocher le job de leur rêve. Auteur du blog carrierepunch.com, je transmets également ma vision particulière de la recherche d’emploi dans les nombreuses conférences que j’anime.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*